J’ai décidée aujourd’hui de vous partager ce poème que j’affectionne particulièrement.

‘’ Quand je ne serai plus là, relâchez-moi.
Laissez-moi partir.

J’ai tellement de choses à faire et à voir.
Ne pleurez pas en pensant à moi.
Soyez reconnaissants pour de belles années.
Vous pouvez seulement deviner.
Le bonheur que vous m’avez apporté.

Je vous remercie de l’amour que vous m’avez démontré,
Maintenant il est temps de voyager seul.

Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelques temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur.
Je ne suis pas loin et la vie continue…
Si vous avez besoin appelez-moi et je viendrai.


Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher je serai là.
Et si vous écoutez votre cœur,
Vous éprouverez clairement la douceur et l’amour que j’apporterai.
Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir.

N’allez pas à ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là je ne dors pas.
Je suis mille vents qui soufflent.
Je suis le scintillement des cristaux de neige.
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé.
Je suis la douce pluie de l’automne.
Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin.
Je suis l’étoile qui brille dans la nuit.

N’allez pas sur ma tombe pour pleurer,
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort ! ‘’


– Poème amérindien, »Mary Elizabeth Frye.e  » écrit en 1932

Si vous désirez me connaitre un peu mieux, rejoignez-moi sur ma page Divinaroma sur Facebook. Abonnez-vous et partagez aux personnes de votre entourage les conseils qui résonnent le plus pour vous. Si vous désirez avoir plus de renseignements n’hésitez pas à me contacter à contact@divinaroma.fr

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.