LUGHNASADH 🙁 1er août)

Représente la première récolte, la fatigue du Dieu.

Le sabbat de Lughnasadh est  aussi appelé Lammas,

Cette période permet de s’unir aux énergies de la nature.

Pour les chamans, ce jour est consacré à la célébration de la force de la terre mère : synonyme de fécondité et de régénération, elle enfante tous les êtres et les nourrit.

C’est une saison généreuse liée au Feu, qui déverse ses fruits pour faire vivre les hommes et leur apprendre le partage.

La notion d’union lors de Lughnasadh est très forte : union du soleil et de la lune, des hommes et des femmes, fusion de la mère et de l’enfant.

La tradition de Lughnasadh est de fabriquer toute sorte de pain si possible en forme de couronne afin de symboliser le soleil.

Il est de tradition de manger le pain ou l’offrir autour de soi ou aux pauvres.

Les aliments de circonstances sont la farine, les graines et semences, les fruits, les légumes, les herbes aromatiques, les baies.

Il s’agit de récolter soi-même la nourriture. On peut boire du thé à base d’herbes de saisons, du cidre ou du jus de fruit.

Souvent, la cérémonie se déroule dans un cercle de pierre, où l ‘on fait tourner une roue autour de ce dernier pour symboliser le déroulement du cycle annuel.

C’est le bon moment pour les charmes favorisant l’abondance, la santé, la prospérité et la chance.

POUR VOTRE AUTEL

Disposez sur votre autel des gerbes de blé, d’avoine ou d’orge.

Mettez aussi des fruits et du pain.

Vous pouvez mettre un pain en forme de soleil (symbole du Dieu) et des poupées de paille tressé (symbole de la Déesse).

Chandelles : vertes et jaunes

Encens : sauge

Fleurs : Rose

Pierres : jade, malachite, jaspe rouge

Planète : Soleil

Elément : feu

 

PRIÈRE DE LUGHNASADH :

 

Prendre un épi de blé et l’égrener dans une coupe ou si  vous en avez pas prenez des graines et les mettre une à un dans la coupe tout en en disant  cette prière.

« Voici le temps de la première récolte, où la nature répand ses largesses pour assurer notre survie.

O dieu des champs mûrissants, Seigneur du grain

Accorde-moi de comprendre le sens du sacrifice

Alors que tu te prépares à t’abandonner à la faucille

De la Déesse, et à partir vers la Terre de l’été éternel.

O dieu de la lune noire, révèle-moi les secrets de la renaissance

Alors que les forces du soleil déclinent et que les nuits fraichissent. »

 

Belle Abondance à Vous.

Inès

 

dapibus dolor mattis Phasellus commodo massa in Donec
0